Des assemblages critiques sur métaux moulés sous pression ou aluminium avec des vis trilobées ?

Fiam spa
Ajouter à mes favoris

La fonction Smart Thread offerte par les solutions électriques est la clé pour les résoudre

Assembler des matériaux différents peut sembler une opération simple mais ce n’est pas le cas. Surtout quand ces processus sont faits sur des métaux moulés sous pression ou sur l’aluminium avec des vis trilobées. Mais nous trouvons des situations d’assemblages critiques également avec des vis autotaraudeuses, autoforeuses ou autoperceuses sur d’autres types de matériaux ou quand il y a le risque de foirer les vis, car le couple de serrage est inférieur au couple de formation du filet, en compromettant la tenue mécanique des composants.

Pour contourner ces situations -qui, rappelons-le, peuvent conditionner la qualité du serrage du composant ainsi que la sécurité et par conséquent la qualité du produit fini- l’idéal est d’obtenir un couple de serrage final inférieur ou égal au couple initial de filetage/taraudage, opération de vissage possible uniquement avec des visseuses électriques à contrôle informatisé. Voyons comment.

Les paramètres sur lesquels intervenir dans ces assemblages sont la vitesse, l’angle et le couple. Il faut avoir en effet des vitesses et des couples élevés dans la phase initiale de formation du filet. La vitesse doit ensuite diminuer quand la vis est près de la butée et qu’entre en jeu le changement de couple automatique fourni par la visseuse pour obtenir la tenue des composants au couple désiré et sans problèmes de foirage.

Ce système évite ainsi les contrôles post-processus et empêche que la chaîne de production se poursuive sur des composants mal vissés avec le risque qu’ils arrivent à la fin et soient irrémédiablement mis au rebut, avec le gaspillage des coûts de fabrication accumulés.

Les visseuses électriques de nouvelle génération sont associées à des unités d’alimentation et de contrôle qui permettent de paramétrer les valeurs de vitesse, d’angle, ainsi que de couple initial et final, adaptant ainsi la visseuse aux différents besoins d’assemblage. Les technologies de vissage électrique aujourd’hui sont très évoluées et il existe de nombreux types de visseuses électriques avec différents degrés de précision et niveaux de programmation et qui présentent, en comparaison avec le passé, un rapport qualité/prix très intéressant.

Rappelons que les éléments pour déterminer le couple de serrage adéquat sont : typologie de vis, type de matériau, géométrie de l’assemblage et coefficients de frottement qui sont multiples et influencent considérablement le pourcentage de couple utile transmis à la vis. C’est la raison pour laquelle il faut tenir compte du fait que les valeurs indiquées dans les tableaux de référence sur la classe de résistance des vis DIN sont indicatives et correspondent à environ 70-90 % du couple correspondant à la limite d’élasticité.

Une norme de référence importante permettant de remonter au couple de serrage applicable aux vis est la norme UNI EN ISO 898-1 « Caractéristiques mécaniques des éléments de fixation en acier - Partie 1 : Vis et vis prisonnier de classes de résistance spécifiées - Filetage à pas gros et à pas fin", dans laquelle sont définies les charges de rupture et d'essai minimums pour des vis métriques à pas gros et à pas fin.

Pour approfondir ces thèmes, le manuel « Le processus de vissage industriel », publié par Fiam, est disponible.

Si vous avez un assemblage critique que vous n’arrivez pas à résoudre de manière satisfaisante, notre équipe d’assistance technique est à votre disposition.

Des assemblages critiques sur métaux moulés sous pression ou aluminium avec des vis trilobées ?

Autres trends associés